Hors-collection

La fatalité est la poésie du monde

La fatalité est la poésie du monde

Gilles VIDAL

« “Allais-je à nouveau raconter la fausse histoire de ce qu’aurait pu être le début de ma vie ?” Ainsi s’ouvre La Fatalité est la poésie du monde, aux relents bukowskiens, recueil fait de tranches d’histoires, de pages arrachées à des romans noirs, à des journaux intimes ou à des confessions salaces. Couples fracassés, mélancolie de l’échec, alcool, défonce, coups de colère, humour noir, maîtresses sur le départ, hôtels sans étoiles, désirs échaudés, banlieues désespérantes, comptoirs de bars déglingués, étreintes sans issues, affres de l’écriture, il y a là un écrivain, marqué au sceau d’une sensibilité irréductible, prêt à tout pour faire monter l’adrénaline de nos émotions. »

La Fatalité est la poésie du monde regroupe un ensemble de recueils de textes et de nouvelles de Gilles Vidal épuisés chez leurs éditeurs respectifs, parus dans les années 90 et 2000.

 

Mon cahier d’Henry Crotter

Mon cahier d’Henry Crotter

Aïssa LACHEB

Henry Crotter est moche. Henry Crotter a toujours sa mère sur le dos. Henry Crotter a quarante ans et n’a jamais connu de fille. Il habite une cité que la police évite prudemment. Il cherche un métier d’avenir. Finalement, il devient infirmier.

Henry Crotter n’en veut à personne. Et certainement pas aux malades pour lesquels il éprouve une immense tendresse. Si les médecins connaissent la mécanique du corps, Henry connaît celle du cœur.

Habiba Messika - La brûlure du péché

Habiba Messika - La brûlure du péché

Jeanne FAIVRE D'ARCIER

Avril 1911. Une petite diablesse, boucles brunes et pieds nus, court dans les ruelles du vieux Tunis, jusqu'au cinéma. Pour rien au monde elle ne manquerait la reine Sarah Bernhardt qui joue L'Aiglon sur une pauvre toile aux images tressautantes, parsemées de fils noirs… Émerveillée par l'univers fascinant du théâtre et du chant, Marguerite pressent qu'elle deviendra vite, à force de ténacité, la grande Habiba Messika, l'« Aimée de tous ».
Cette gamine a tant de talent et une si farouche détermination que malgré l'opposition acharnée de son père, elle réalise bientôt son rêve le plus fou : chanter l'amour et la passion, donner un nouveau souffle au répertoire judéo-arabe. De succès en triomphes, la petite chanteuse des rues se métamorphose en diva, aimée, adulée par tout un peuple. Diva fascinante par sa beauté intense et son esprit rebelle. Diva scandaleuse par sa passion pour l'énigmatique Aziz, ministre du Grand Bey, ses liaisons tapageuses et son train de vie princier. Diva solitaire aussi, aux pires moments de doute, quand l'amour la trahit, la vouant à un destin fulgurant et à une mort tragique.

Vivant symbole de fraternité entre les juifs et les musulmans, Habiba Messika porte avec fierté le flambeau de la liberté, de Tunis l'orientale au Paris des Années folles. De somptueux décors, une galerie de personnages hauts en couleur font de cette fresque biographique un véritable roman qui nous transporte au cœur d'un pays envoûtant.

Folle d'amour

Folle d'amour

Anne DUGUËL

Et si, dans l'accouplement, la mante religieuse ne dévorait pas son mâle. Ne serait-ce pas la plus grande preuve d'amour ?
Boris et Nora sont inséparables. Entamer une nouvelle carrière ou perdre sa moitié, le choix est cornélien mais Boris renonce au feu des projecteurs si attirants. Pour elle, pour Nora. Mais que fera Nora par amour pour Boris ?